Participez !

Le devenir du Centre Jeanne Hachette et de notre coeur de ville, parlons-en !

  • Posez vos questions ou envoyez vos propositions en remplissant le formulaire ci-dessous

Formulaire

Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 premiers caractères de la série.

Découvrez l'ensemble des contributions déposées en ligne

Alain M
Bonjour, dans le cadre de cette réunion, je souhaiterais savoir si quelques dispositions seront prises en ce qui concerne la circulation des vélos électriques, trottinettes et parfois motos qui passent au milieux des personnes à pied qui font les courses dans le centre commercial au risque de renverser des adultes , handicapés ou enfants. Comme c'est d'ailleurs déjà arrivé.
Auparavant il existait des panneaux d'interdiction pour les vélos ou cycles à moteur posés sur des colonnes et la police était chargée de les faire respecter.
Que dit la jurisprudence en ce domaine si c'est un passage public ? Et que dire de la protection des individus ? Enfin quelle est la responsabilité de la Mairie s'il y a un accident?

Julien P
Bonjour et merci de proposer aux habitants de participer à cette réflexion.
Je trouve que le centre manque d'esthétisme, il est froid, parait abandonné et le soir il mal fréquenté surtout le soir.
Il y a ainsi plusieurs aspects sur lesquels il faudrait réfléchir:
- améliorer l'esthétisme en mettant de la couleur et de l'éclairage par exemple
- créer une dynamique commerciale avec des enseignes de proximité qui pourraient être visibles de l'extérieur car actuellement elles sont quasi invisibles et créer des moments de partage inter-commerces (opérations spéciales, etc.)
- garantir une sécurité des passants dans et autour du centre avec une présence de vigiles, de caméras et un passage régulier de la police en cas de besoin

Marc T
- sécuriser le centre : vidéosurveillance +++, fermer le centre la nuit, présence d'agents de surveillance en permanence
- rénover : luminosité, toiture, couleur plus gaies
- dynamiser les commerces : aide à l'installation, diminuer loyer, implanter une crèche, des services médicaux, bureau de poste, commerces de bouches
Sécurité +++
Ras le bol des coins squattés qui sentent le cannabis et l'urine

Fabian M
- Le "Centre Jeanne Hachette" n'est pas un "centre" mais un quartier. Les "promenées" ne sont pas des "couloirs" mais des rues piétonnes. Les condamner revient à anéantir cet espace commun, et à mettre un point final au projet urbain original et exemplaire que représente cette idée. La promenée Venise Gosnat devrait être préservée au lieu d'être clôturée, la circulation vers la place Voltaire devrait être préservée. La promenée des Terrasses devrait être réouverte. La circulation n'est pas un "problème" mais le but même de l'ensemble. Fermer une rue c'est toujours fermer une liberté de déplacement. Le réaménagement de l'espace (y compris avec l'installation de services municipaux) devrait respecter cet impératif, souhaité par bon nombre d'habitants et d'usagers qui les fréquentent. La ville va-t-elle intégrer cet aspect ?

- Concernant certains usagers ("jeunes qui traînent") jugés indésirables par d'autres usagers. La ville a-t-elle pensé à consulter ces populations, qui apprécient visiblement les lieux et dont la voix est aussi valable que celle de tout un chacun ? Concernant les activités "illégales" : c'est une question de police, pas d'aménagement urbain. Pour le reste : la ville a-t-elle songé à installer des toilettes publiques en état de marche ? Des bancs pour pouvoir s'asseoir dans ces espaces communs ?

- Quant à la "participation publique" et à la "concertation" : la ville va-t-elle mettre en place un dispositif de consultation participative qui ne discrimine pas l'opinion des habitants et usagers qui ne peuvent pas participer aux réunions présentielles (garde d'enfant, travail) ? Par exemple une plateforme participative d'expression et vote en ligne où plusieurs projets alternatifs pourraient être examinés et notés ?

Michèle B
Peut-on traiter du devenir de Jeanne Hachette sans prendre à bras le corps l'ensemble du Centre-Ville et de ses problèmes, que le centre "commercial" , partiellement clos, exacerbe? Le devenir de ce centre ,tel que projeté, parait largement placé sous le signe du repli, de la fermeture, de la moindre solidarité entre toutes les parties prenantes. Or, pour le citoyen-piéton circulant autour de Jeanne Hachette , ce sont des trottoirs-poubelles, des dépôts d'ordures sauvages ( 17 rue Marat!), des rongeurs à la fête, des deux-roues fonçant sur les trottoirs ou dans JH , du vandalisme récurrent, notamment sur les vitrines, des groupes ou bandes occupant l'espace public, bruyamment l'été, et y laissant leurs déchets.Pas de police à pied, pas de police municipale, les seules infractions sanctionnées concernent le stationnement des véhicules. Le message discrètement envoyé est" moins on intervient, moins il y a de tensions", message d'inertie , de laissez-faire , et de sournoise loi de la jungle ,très déconseillé aux éducateurs et qui ne me parait pas vraiment de gauche...Les ouvriers et les femmes savent parfaitement que la mise en oeuvre de la loi peut protéger...Une certaine fermeté républicaine dans la gestion de la vie collective aiderait-elle à lutter contre le sous-équipement commercial et médical du centre-ville, encore plus sensible quand la pandémie incite à limiter ses déplacements vers Paris? à penser Jeanne Hachette de façon plus ouverte, en ouvrant des liens plus qu'en en fermant?

LE CONSEIL SYNDICAL DE LA RESIDENCE MARAT JEANNE HACHETTE

Monsieur le Maire d’Ivry sur Seine,
En prévision de la réunion qui doit se tenir le 19 janvier 2021 à 18h30 concernant le devenir du Centre Jeanne-Hachette et du centre-ville, nous nous permettons de vous alerter sur un certain nombre de points, dont vous avez probablement déjà connaissance. Nous avons lu la présentation du centre Jeanne-Hachette dans le dernier numéro d’Ivry ma ville et nous somme surpris par la différence entre les photos présentées dans l’article et la réalité.

Le Centre Jeanne Hachette est très sale et défraichi, certains endroits servent systématiquement d’urinoir public, les escaliers pour descendre au parking sont dans un état déplorable. Sans parler des rats qui pullulent.

Les jardins et les terrasses ne sont plus entretenus ni nettoyés par vos services qui en ont la responsabilité depuis toujours.

Les dépôts d’encombrants sauvages et de déchets divers, dans le centre même ou dans les rues avoisinantes (rue Marat et Rue Robespierre) sont réguliers et restent souvent plusieurs jours avant d’être évacués par votre service de nettoiement qui est au fait de cette problématique récurrente.

L’éclairage n’est plus adapté aux besoins actuels et également de plus en plus défectueux en plusieurs points. De nombreux jeunes y circulent le soir, en se livrant à divers trafics en tout genre, souvent au vu de tous. Les habitants qui osent protester peuvent se faire molester et menacer, verbalement et physiquement.

Les vélos de la station « Velib » sont régulièrement l’objet de vandalisme et le commissariat ne se déplace plus, malgré les appels.

La sécurité fait défaut, surtout lorsqu’on rentre un peu tard ou le dimanche, lorsque les commerces sont fermés.

Le centre-ville d’Ivry a pourtant de nombreux atouts : une piscine avec un gymnase, une médiathèque, avec un auditorium, un cinéma art et essai remarquable, deux théâtres, une librairie coopérative très active, de nombreuses associations caritatives, sportives et culturelles. ……mais les rares commerces qui se sont installés ces dernières années sont souvent de qualité médiocre.

Certains locaux restent longtemps sans repreneur, comme le local du fleuriste ou l’ancien poste d’essence. Cela contribue à rendre le centre peu attractif.

Une politique municipale dynamique consisterait à favoriser l’installation de commerces pour tous publics (tout le monde ne fait pas ses achats sur internet), en pratiquant des loyers modérés et aidant à maintenir une diversité avec des commerces de bouche dignes de ce nom, un marchand de journaux et non d’en faire une annexe de la Mairie avec des bureaux administratifs.

La circulation du centre-ville demanderait également à être améliorée. Vous avez fait des efforts pour créer des pistes cyclables mais elles sont dangereuses, notamment en centre de ville la piste cyclable sur le trottoir entre le métro et la mairie.

Les parkings qui ont été incendiés cet été, ne sont toujours pas accessibles et nous ne sommes pas informés sur les prévisions de réouverture, malgré les promesses. Là encore, les divers partenaires se rejettent les responsabilités.

Ce sont tous ces problèmes qui rendent la vie quotidienne en Centre-ville pénible.

Nous vous remercions par avance de l’attention que vous accorderez à notre lettre et nous restons également à votre disposition et à votre écoute pour avancer ensemble vers un mieux vivre pour tous dans ce centre-ville Jeanne-Hachette qui à tout de même le Label du Patrimoine du 20ème siècle.

De nombreux riverains sont exaspérés par la multitude des problèmes et songent à déménager.

Cette lettre a pour but de vous faire part des propositions des habitants pour rendre le centre plus attrayant et dynamique.
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire d’Ivry sur Seine, l’expression de notre sincère considération.

Céline
Je suis dentiste au centre de santé mutualiste.
Un pôle municipal doit être mis en place proche de notre centre mais à quelle échéance ?
Depuis 3 ans, nous perdons beaucoup de patients parce qu’ils ont peur de venir jusqu’à nous et parce que le centre commercial est mal famé. (Idem pour les commerces à proximité)
Qu’allez-vous faire cette année pour éviter des fermetures des commerces de cette zone en partie à cause de cela ?
Nous sommes prêts à rénover notre centre de santé cet été pour accompagner la ville ds cette redynamisation. Comment la ville peut elle nous aider pour nous accompagner ? Un partenariat avec les services de la ville ? Nous sommes disponibleS pour construire des projets pour la Santé de la population avec vous.
Merci à vous pour l’intérêt porté à mes questions

Eric M
Le métro "Mairie d'Ivry" est une des entrées de ville majeure de notre commune. Est-il prévu une concertation avec la RATP ou Ile-de-France Mobilité afin de rénover cette station, et de la rendre accessible aux personnes handicapées ?
La rénovation du cœur de vile prendra t'elle en compte l'entretien et la réhabilitation du chemin du théâtre qui est un axe de circulation entre une des sortie du métro et le centre ville ?
Quelles sont les démarches menées par le service en charge du commerce afin d'améliorer une offre diversifiée de commerces sur la ville ?
La question de la propreté est récurrente mais elle se pose toujours.

Lauren MN
Notre cher centre commercial Jeanne Hachette est un centre commercial qui à mon avis, est très ancien. Je trouve qu’il n’est plus trop adapté à notre ville et qu’il est vieillissant. La presence de personne droguées au deuxième étage est aussi tres dérangeant.
Ma proposition est la suivante : Réfection TOTALE de ce centre.
Réalisation de travaux important permettant de créer un centre commercial ultramoderne avec plusieurs commerces notamment:
un centre de santé avec plusieurs médecins car nous pouvons constater le désert médical qu’il y a dans notre ville, un centre dentaire, une poste, plusieurs salons de coiffure (en mettant un léger accent sur les salons de coiffures africains), un office de tourisme et une garderie pour enfants en bas âge tenue par la Mairie.
En espérant que mes propositions vous seront utile Monsieur le Maire
Ivryiennement.

Sabrina G
Je fréquente quotidiennement ce centre pour me rendre à mon travail qui est un service de la ville et pour y faire mes courses,. J'imagine ce nouveau centre avec la voie centrale partant du métro mairie d'Ivry ou le café "le Marathon" pour arriver en bas du centre a cote de l'Espace Gérard Philipe, mise en valeur, avec plus de lumière et une signalétique bien précise qui ferait une belle ligne. Cette ligne très claire et précise permettrait aux habitant.e.s de bien se repérer pour se rendre dans la galerie marchande ou dans les services municipaux regroupés dans ce coeur de ville.
Argument ++ pour faire approuver ce projet et convaincre les habitant.e.s; les agents, du réel et grand potentiel existant pour redynamiser le centre commercial Jeanne Hachette, méritant une belle rénovation innovante pour toutes et tous.
Ma question :
Après cette consultation,les citoyen.ne.s, les agents, pourront t-ils être acteurs dans la poursuite de ce projet par le biais d'un groupe de travail sur la réflexion, l’évolution, les avancées de ce coeur de ville et partager les idées de manière collective ?
Je pense déjà à l'inauguration et la comm autour de cet événement. "Un ptit coup de jeune pour le centre Hachette"
En attendant ce soir, je vous souhaite une belle fin de journée de préparation pour cette consultation et lui souhaite un franc succès.

Isabelle dB
Nous sommes content de cette réunion ait lieux pour enfin trouver une solution à cet espace du centre ville. Comment retrouver une attractivité et le remettre en vie, c'est le coeur de la question qui doit prendre en compte aussi le passage vers la place Voltaire en pensant à un aménagement approprié à la vie des locataires de cette cité. L'amicale CNL Voltaire reste bien sûr disponible et mobilisable pour partager ces questions d'amménagement.

Edith DP
1. Proposition d'installer dans Jeanne Hachette outre des commerces de qualité ( et pas encore des bazars) des locaux pour des artisans. Qu'il y ait un métissage de commerces divers, d'artisans variés,d'autoentrepreneurs et de producteurs..
2. Pour que les habitants d'Ivry ( et d'ailleurs) aient envie de se balader dans Jeanne Hachette il faudrait qu'il s se sentent en sécurité ( des règles de circulation respectées : vélos et motos interdits) et aussi que le ménage des seringues ou cannettes ... soit fait.. .
3. Et aussi qu'il y ait une surveillance réelle et efficace pour que ce qui s'est passé le 14 juillet dans les parkings ( et qui a impacté très violemment les habitants du Rez de chaussée ) ne se renouvelle pas.
4. Et qu'il y ait des panneaux indicatifs de tout ce qui existe dans Jeanne Hachette.: magasins, artisanats, métiers, laboratoire, médecins, coiffeurs, etc.
Bref retrouver l'atmosphère joyeuse et paisible du village Jeanne Hachette des années soixante....et ...même si nous ne sommes plus du tout dans la même situation. Inventer utopiquement pour qu'aujourd'hui soit encore mieux qu'alors . Et ne pas fermer les yeux sur les réels pbs de sécurité , de propreté, et d'attractivité nulle du Centre Jeanne Hachette aujourd'hui.

Daniel K
Cela fait plusieurs années voire des décennies que le centre Jeanne Hachette n'a pas été correctement entretenu. Pire, délaissé au profit d'une opération visant à attirer une partie du sud commercial de Paris: Ivry Plein ciel. Résultat: Ivry ressemble à toutes ces villes dont on dit que le centre est délaissé. Dans le centre, on ne trouve plus de papeterie ni de marchand de journaux digne de ce nom, en revanche, on trouve dans le centre JH pléthore de coiffeurs (a t-on besoin de tous ces coiffeurs). Certains marchands sont délaissés et leur boutique mal entretenue (vire dans Ivry ma Ville le témoignage de la fleuriste, est édifiant). Les baux sont très chers pour une retour entretien minimal. Ces baux sont imposés non pas par la municipalité seule t-il mais la SODEX mais alors comment le contrat entre la municipalité et la SODEX a t-il été rédigé? Car oui les commerçants et les utilisateurs ne peuvent s'y retrouver. La propreté est plus que douteuse, l'éclairage mesquine, les contre allées désertées. Ce qui n'empêche pas la municipalité de dire qu'elle dépense beaucoup d'argent pour le nettoyage et l'entretien. Que serait-ce alors? Qui nettoie? Au prétexte que l'escalator ne fonctionne plus, on se demande si les rats ne vont pas investir les lieux. C'est dégoutant. De plus rien n'est fait pour empêcher que cet endroit soit occupé par des guetteurs et des dealers. Beaucoup de personnes évitent de passer là. Il y a une trentaine d'années on pouvait prendre ses repas dans le centre. IL y a fait de la vie. C'était magnifique. On y louait des CD est des DVDs, il y avait un poissonnier etc. Monsieur Marchand dans Ivry ma ville nous propose un changement cette fois, promis juré. Mais de quel changement? A quoi ont servi les consultations précédentes et celle d'aujourd'hui puisque tout semble décidé. Oui qu'attendez vous de cette nouvelle consultation puisque tout est déjà prévu. Centre culturel? Vous y croyez? A quelle heure viendront les passants? Après leur travail? Centre administratif? Qui l'a demandé? Les employés de St Just? Ceux de l'annexe? Vous ne semblez pas vouloir faire vivre ce lieu, qui de fait vous encombre. Vous nous avez parlé d'un ascenseur? Arrêté? A cause de covid 19? En attendant le parking est fermé et les commerçants ont perdu beaucoup de leur clientèle qui venait s'y garer pour faire les courses. Quid du lien avec le reste de la ville? avec la Place Voltaire? En résume voulez vous deux poles: pôle autour de Carrefour (supermarché) et pôle autour des services administratifs?

Christian
Améliorer les sens de circulation, l'affichage et la signalétique.
Meme pour des habitants du centre, ce n'est pas évident de connaitre les noms des différentes promenées ou terrasses, donc très c'est très compliqué pour des personnes extérieures, les visiteurs, les clients, patients ou les livreurs se perdent.

Fabian M
Création d'un comité scientifique et architectural en vue de la protection patrimoniale de l'ensemble du projet urbain Jeanne Hachette - Tours Gailhoustet - Place Voltaire - Liégat (architectures, circulations, usages) et de l'étude d'un dossier de classement UNESCO.

Le présent site a fait l'objet d'une demande d'avis n°1016783, relative à un traitement automatisé des données à caractère personnel, à la CNIL. Conformément à la législation, l'avis favorable de la CNIL du 16 juillet 2004 a été suivi d'un arrêté municipal publié le 1er septembre 2004

Les adresses personnelles recueillies sur le site résultent de la communication volontaire d'une adresse de courrier électronique lors d'un dépôt d'un message électronique. Les adresses E-mail recueillies ne servent qu'à la transmission des éléments d'informations demandés.

Les informations collectées seront conservées de manière confidentielle pour une durée ne pouvant pas excéder 6 mois. Elles ne feront l'objet d'aucune cession à des tiers ni d'aucun traitement.

Conformément à l'article 34 de la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 , vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer adressez vous à :

Mairie d'Ivry-sur-Seine
Service multimédia
Esplanade Georges Marrane
94205 Ivry-sur-Seine

ou envoyez au responsable du site.

© 2019 Ville d’Ivry-sur-SeineMentions légalesParamétrage des cookies
Retour en haut de page